Alors je me rends bien compte en écrivant que je ne vais pas forcément faire plaisir à tout le monde (ha !), mais j’ai pensé que cela pourrait aider certains d’entre vous à passer de l’autre côté de 2020 sans se sentir comme de la m… par manque d' »esprit festif”.
 
À la veille de cette soi-disant célébration, n’est-il pas temps de penser aux personnes qui n’ont pas envie de faire la fête ? N’est-il pas temps que nous trouvions de nouvelles façons d’être réellement ensemble parce que nous le voulons et non parce que nous le devons ? N’est-il pas temps que nous réfléchissions à la façon dont nous élevons nos enfants pour qu’ils répandent la joie au lieu de faire du mal pendant des siècles ? N’est-il pas temps de trouver de nouveaux rituels qui incluent vraiment tout le monde et qui permettent à chacun de se sentir à l’aise, quels que soient ses antécédents religieux, sa situation familiale, son orientation sexuelle ou sa situation financière ?
 
À l’approche de Noël, j’ai pensé vous faire part de mon malaise vers la fin de l’année. Parce que chaque année, Noël est un moment où les gens sont censés se réunir en famille et partager des moments heureux avec des personnes avec lesquelles ils se sentent à l’aise.
 
Vous vous sentez comme ça, vous? Super, vous avez de la chance ! Mais que se passe-t-il si vous n’avez pas cette chance-là? Je n’ai jamais ressenti cela, et au fil des années, c’est devenu de plus en plus inconfortable, au point que je n’ai plus vraiment envie de fêter Noël…
 
J’essaie de maintenir un semblant de tradition pour les gens que j’aime, mais honnêtement, entre les millions d’arbres qui sont gaspillés chaque année, le consumérisme poussé au maximum, les débats sans fin sur qui va où, qui cuisine quoi, qui achète quoi à qui, ça veut dire quoi en vrai?
 
Noël est une fête religieuse : mes grands-parents étaient catholiques et anglicans, ils étaient très religieux et Noël était une grande fête pour eux. Ils faisaient partie de mes personnes préférées et étaient aimés par tout le monde. Je me souviens enfant avoir passé ce qui me semblait être des heures à essayer de rester éveillée pendant la messe de minuit (mais qui a eu cette idée saugrenue de toute façon ?), ne comprenant pas un seul mot de ce qui était dit, et ne souhaitant qu’une chose: aller au lit, me réveiller pour les cadeaux et rentrer chez moi.
 
Je ne comprenais pas vraiment pourquoi nous recevions tout à coup des cadeaux d’un mec appelé Père Noël (ou Santa) que personne ne semblait connaître personnellement, mais qui avait le pouvoir de voir chaque enfant dans le monde entier et de décider qui était assez gentil pour recevoir des cadeaux. Rien que cette notion est, je trouve, sérieusement dérangeante.
 
Honnêtement, vous avez conscience du message subliminal pour les enfants? Hé les kids, ayez confiance en un vieux monsieur bizarre (j’ai toujours eu la phobie des barbes, je crois que cela pourrait bien en être la cause première…), il peut tout voir (pas étonnant que nous laissions les médias sociaux fouiller dans nos vies comme si c’était normal), et lui seul a le droit de décider si vous êtes digne de recevoir des cadeaux ou non. Et si vous recevez des tonnes de choses, alors cela signifie que vous êtes une personne géniale (bravo pour le capitalisme au berceau !). Sinon, cela signifie que tout ce que vous avez pu faire de bien tout au long de l’année n’a aucune valeur.
 
Quand vous êtes enfant, vous n’avez aucune idée de la richesse ou de la pauvreté de vos parents. Ainsi, lorsqu’on vous dit que votre valeur dépend de la quantité de cadeaux que vous recevez et que vous retournez à l’école avec une nouvelle paire de chaussures, alors que la méchante brute de l’école se vante d’avoir reçu un poney, vous perdez instantanément confiance dans la capacité du Père Noël à décider…
 
J’ai fini par arrêter de croire au Père Noël, et ça aussi fut un grand moment de solitude. Que vous l’entendiez de vos frères, soeurs, cousins ou amis, vous vous sentez vraiment stupide lorsqu’ils vous disent que c’était vos parents depuis le début, et que vous êtes un vrai bébé d’avoir continué à croire au Père Noël, alors que vous vous accrochez désespérément à l’idée que les personnes à qui vous confiez votre vie (mes parents dans mon cas) n’auraient pas pu vous mentir pendant tant d’années.
 
Comme le Père Noël était hors jeu, j’ai commencé à enquêter sur les origines religieuses de Noël. Cela s’est avéré être un gros casse-tête également, puisque les informations que vous obtenez ne proviennent pas nécessairement de la source la plus objective disponible. Notez bien: J’ai creusé pendant plusieurs années.
 
Tout d’abord, le Père Noël était, il y a longtemps (4e siècle), ce type cool appelé Niklas, qui donnait tous ses biens à ceux qui en avaient le plus besoin. Il est finalement devenu un Saint, le protecteur des enfants et des voyageurs, et lentement mais sûrement, Sint-Niklaas s’est transformé en… Santa Claus! Sa représentation actuelle (le joyeux bougre, la grande barbe blanche et la tenue rouge) vient en fait de ce créatif de New York il y a seulement deux cents ans, qui cherchait un moyen d’inciter les gens à acheter plus de choses. Bingo !
 
Ensuite, les cadeaux ! A l’origine, ils devaient représenter les cadeaux reçus par Joseph et Marie des Rois Mages pour leur fils, qui devait être le Sauveur des hommes… Ouah… Voici donc ce pauvre charpentier et sa femme, qui est enceinte (mais ce n’est pas le père), et ils sont si pauvres qu’ils n’ont même pas de maison. Ils trouvent refuge dans une grange, où le seul chauffage disponible provient des animaux qui soufflent sur eux, et Marie donne naissance à ce petit bout de chou appelé Jésus. Euhhh alloooo? Je n’ai aucune idée de ce que ces gens mangaient ou fumaient à l’époque, mais je me pose des questions… Pour la petite histoire: Saviez-vous que le terme « vierge » ne signifie pas qu’une femme n’a jamais eu de relations sexuelles ? Cela signifie en fait qu’elle a décidé de se débrouiller seule et de ne pas consacrer sa vie à un seul homme. Cela signifiait qu’elle était une badass et qu’elle avait beaucoup d’amants, mais pas un seul mari. Pensez à toutes les histoires que vous avez entendues où une femme était appelée une Vierge et remplacez cette notion dans votre tête par le terme “super nana, célibataire et badass”. Alors hourra pour Marie et bravo à Joseph pour son ouverture d’esprit.
 
Quoi qu’il en soit, alors qu’elle sort d’un accouchement (je ne sais pas si l’une des personnes qui a écrit cette histoire a déjà vécu un accouchement ou a côtoyé une femme en plein travail), des types guidés par l’étoile polaire depuis un lointain pays leur apportent de l’or, de l’encens et de la myrrhe. J’espère que quelqu’un a eu la bonne idée d’apporter aussi de l’eau fraîche, des vêtements chauds et de la nourriture (et peut-être un petit remontant pour la pauvre Marie), parce que si je venais d’accoucher et que je me retrouvais au milieu de nulle part avec un nouveau-né à nourrir, je n’aurais pas vraiment aimé passer mon post-partum avec des types bizarres qui croyaient que j’avais été inséminée par un esprit, tout en ayant mal et en mourant de faim.
 
De plus, il semble que personne ne soit d’accord sur la véritable date de naissance de Jésus, et que certains religieux ont choisi cette date à une époque où le christianisme n’était pas vraiment la religion principale dans cette partie du monde. Une fois de plus, il semble qu’avant que tous ces gens n’inventent les différentes religions représentées aujourd’hui comme les « principales », les bonnes gens de cette terre adoraient toutes une Déesse. Oui. Une entité féminine. Et cette entité féminine était en accord avec les rythmes de la nature. Ainsi, Noël était en fait la célébration du Solstice d’hiver, le moment de l’année où la lumière revient lentement sur le monde, et où les gens célébraient le passage des saisons.
 
Hmmm… Peu à peu, découverte après découverte, journal télévisé après journal télévisé (guerres de religion, oppression, meurtres…), la religion a commencé à m’apparaître comme un lieu où les gens pouvaient faire toutes sortes de choses vraiment ignobles, et tant qu’ils pratiquaient religieusement (jeu de mot voulu), ils pouvaient être pardonnés pour tout et n’importe quoi (meurtre, ou viol, ou inceste, bref n’importe quoi en gros). La magie de Noël m’a laissé un goût amer et l’envie de ne pas participer à cette mascarade.
 
Maintenant, si vous êtes toujours avec moi (merci d’avoir tenu bon), laissez-moi vous proposer un autre type de célébration cette année : que diriez-vous de vous rappeler l’année qui s’est écoulée, de célébrer le fait que vous êtes en vie (et de prendre soin des personnes qui ont perdu un être cher, qui leur manque probablement encore plus à cette époque de l’année), de vous sentir chanceux(se) d’avoir gagné une autre année sur terre pour grandir et apprendre, et de dire aux personnes que vous aimez que vous les aimez vraiment ? Et si vous n’alliez pas chercher vos cadeaux dans un magasin, mais que vous les faisiez vous-même ? Vous n’êtes pas très manuel? Ce n’est pas grave, peut-être que vous pouvez cuisiner quelque chose. Pas très doué en cuisine ? Peut-être que vous pouvez écrire quelque chose de gentil… Vous n’êtes pas écrivain? Pourquoi ne pas simplement être présent pour les personnes qui se sentent seules et exclues et leur donner un peu de votre temps et de votre attention ?
 
Joyeux Noël tout le monde, nous sommes TOUS UN, ou du moins c’est ce qui se dit…

Leave a Reply

Cours

Lundi

Manic Monday Vinysa
12:30 - 13:30
Le Hameau des Libellules, Manerbe, et en ligne

Mardi

Tuesday Night Yoga Club
19:30 - 20:30
Le Hameau des Libellules, Manerbe, et en ligne(zoo

Mercredi

Kids Yoga
18:00 - 18:30
L'Être Enchanté, Cambremer

Yoga pour tous
19:00 - 20:00
Le Hameau des Libellules, Manerbe

Jeudi

Yoga pour tous
12:30 - 13:30
Le Hameau des Libellules, Manerbe, et en ligne

Ashtanga for the PEOPLE!
19:30 - 20:30
Le Hameau des Libellules, Manerbe, et en ligne

Ateliers & Retraites